Avertir le modérateur

26/05/2009

"Il faut civiliser les nègres" dit le porte-parole de Dieudonné et de la liste "antisioniste" !

Un texte ahurissant signé par Marc Georges, ancien agent frontiste, responsable de l'association de Soral "Egalite et Reconciliation" et...directeur de campagne/porte-parole de Dieudonné.
On apprend notamment que si l'oeuvre colonial a avorté, c'est à cause du..."capitalisme sioniste".
Le sionisme serait donc un mouvement anticolonial ! Je note, je note... A moins qu'il ne soit en fait question des...non pas possible.
Texte publié discrètement en 2005, republié pour d'obscures raisons cette année (face au tollé provoqué par le texte chez leurs "Francais de branche", le texte est désormais présenté comme relevant "d'humour et provocation" et signé par un certain "Yann", chacun jugera...).

 

googlesearch2-8dec2005.JPG
(2005)


Avant
Site_E_R_Yann_parngodoanta1.jpg

Après
Site_E_R_Yann_parngodoanta2.jpg
(2009)




Pour en finir avec la repentance


C'est la mode, la repentance, la culpabilisation, sur fond d'histoire décontextualisée. Une partie de nos amis noirs semblent décidés à imiter les sionistes en imposant une histoire officielle à charge et en tirer tous les avantages subséquents.

Pourtant, cet anti-colonialisme de pacotille, pleurnichard et ethnocentré, est paradoxalement raciste.

Le colonialisme fut en effet le moteur de développement de l'humanité depuis l'antiquité, et probablement la préhistoire.

Nous autres français "de souche", sommes de purs produits de la colonisation : celle de la Gaule par les romains.

De tous temps, c'est la colonisation, qui, pour le meilleur et pour le pire, a permis aux civilisations de progresser puis de s'affirmer selon des modèles propres.

Aussi est-il curieux de voir des noirs, aujourd'hui intellectuels,ingénieurs, médecins, artistes, écrivains et j'en passe, bénéficiant de tous les apports de la civilisation française, faire l'apologie d'un naturalisme pré-colonial.

Ils nous disent en substance que le destin et la vocation des noirs, c'était de vivre en slip au milieu des gnous, illettrés et édentés, avec étuis péniens, os dans le nez et 25 ans d'espérance de vie.

La femme noire devait continuer à accoucher dans la savane, les petits de mourir à la pelle, et le continent noir, concentré des "bons sauvages" d'Huxley, devenir le zoo de l'humanité pour l'éternité.

Qu'il me soit permis de ne pas partager cette vision raciste des noirs et de l'Afrique.

Je pense pour ma part que les noirs avaient, comme les gaulois, droit à la colonisation et à la civilisation.

Si malheureusement le processus colonial a avorté avant terme, du fait de l'effondrement de la France et de la prise du pouvoir planétaire du capitalisme sioniste, des hommes comme Senghor, premier agrégé noir de l'histoire, nous ont laissé témoignage de ce qu'aurait pu être une Afrique ayant assimilé la francité sans renoncer à ses spécificités.

On est triste en songeant au grand avenir qui aurait pu être le sien, à la voix neuve et originale qu'une Afrique puissante aurait pu et su faire entendre en ces temps troublés.

19/10/2008

On a crié "mort aux juifs" au spectacle de Dieudonné

L'UEJF Strasbourg dénonce le rire raciste et antisémite

Par uejf - 17 octobre 2008 19:26

Mardi 14 octobre 2008, au Palais de la Musique et des Congrès à Strasbourg, Dieudonné se donnait en spectacle devant une foule d'ores et déjà conquise.

Le spectacle débute sur une allusion aux agressions antisémites dans le 19ème qui ont récemment défrayé la chronique. Au mot "kippa" la foule frémit.
Le ton est donné.
Dieudonné poursuit par un long laïus sur Julien Dray,"porte parole du PS, futur ministre et futur président d'Israel" (acclamation de la foule) qu'il termine en évoquant l'agression d'Ilan Halimi, ou devrais je dire " un mec qui s'est fait buter par des barbares" (rires) ...

Le point culminant de son spectacle, demeure sans aucun doute, l'entrée en scène d'un personnage de déporté, puisque "Sarkozy a fait passé une directive pour qu'il y'ait un déporté dans tous les spectacles". Dieudonné s'agite sur l'homme en pyjama rayé, fait semblant de lever la main sur lui, puis le force à dire "Messieurs, dames, n'oubliez pas! " et ce dernier sort en passant par le public en mendiant...Dans la foule, on pouvait entendre " Mort aux juifs".

Si les juifs sont pour lui une source d'inspiration évidente, Dieudonné ne se prive pas non plus de nous faire partager son point de vue à l'égard des pygmés, tout aussi virulent.

Au regard de ce qui précède, l'UEJF Strasbourg dénonce le rire raciste et antisémite. Peut-on tout laisser dire au nom du rire? Peut-on vraiment se réfugier derrière l'humour pour faire passer de tels messages?
Dieudonné nous a déjà, par le passé, montré son caractère raciste et antisémite, est- il tolérable de lui permettre de produire un tel spectacle?

 

werlet_dieudonne.JPGQui pour crier de telles ignonimies ? Certains voudront en remettre une louche sur les "immigrés" toujours haineux. Peut-être faut-il d'avantage regarder du côté des nouveaux amis de Dieudonné et Kémi Séba : après le lepenosorlisme, ils se sont drôlement rapprochés d'un mouvement littéralement et ouvertement national-socialiste qui dénonce la gouvernance sioniste mondiale et autre "mafia juive"...

1ermai2-f1100.jpg

 

Technikart a également testé Dieudonné et son "j'ai fait l'con"(L'extrême-droite black-blanc-beur, 8 octobre 2008)

technikart_dieudonne_jaifaitlcon.jpg

Voir aussi...

26/05/2007

Antisarkozisme : Quand les Indigènes de la République empruntent la symbolique d'extrême-droite de "tout sauf Sarkozy"...

Une mini-polémique a eu lieu quant aux connivences qui existeraient entre l'extrême-droite et une partie de l'extrême-gauche sur le plan de l'antisarkozisme, notamment par l'intermédiaire du site TSS.
Cela commence par une tribune libre de Lilianne Kandel -proche du mouvement Pro-choix- publiée dans Libération le 17 mai, qui s'adresse ainsi à ses vieux amis de gauche : "Les antisémites et les racistes les plus abjects étaient à vos côtés".
Cela entraîne une réponse de Jean-Yves Camus un peu courte, puisqu'il se focalise sur la mise en cause du site internet TSS...Puis Caroline Fourest enfonce le clou sur le blog de Pro-choix, dans un texte né d'un agacement : "Je suis simplement agacée de la facilité avec laquelle toute la gauche anti-sarkozyste est mise dans le même sac !".
Au lieu de dénoncer une certaine dérive effective, ils prennent une position défensive...qui va jusqu'à une forme de dénégation par omission pour Jean-Yves Camus.
Et ce, car le débat est piégé...Les sarkozistes n'ont cessé dénoncer la diabolisation à tout propos. Sarkozy lui-même n'a cessé de troubler les termes du débat démocratique. Un exemple : il reconnaît dans un entretien à Philosopie Magazine "la part immense de l'inné". Certains vont jusqu'à l'accuser d'être un partisan de l'eugénisme...et lui prétend avoir juste voulu ouvrir le débat, rien de plus, alors qu'il a bel et bien pris des positions qui posent question...La ficelle est grosse. C'est toujours celle utilisée par les extrémistes qui se font passés pour de simples provocateurs...("Les chambres à gaz, je n'ai pas pu les voir"-"Vous avez pas bien compris, c'est aux historiens de faire leur travail", Le Pen "Le SIDA et Israël, il faut une enquête"-"Je n'ai fait que m'interroger", Dieudonné) Sur l'identité nationale, il accuse ses détracteurs avec un mauvaise foi sans nom. Ségolène Royal et Bayrou tiennent un discours nuancé au moment des affrontements de la Gare du Nord ? Les voilà diabolisés en partisan des casseurs, des tricheurs.
La remise en cause de l'antisarkozisme est dans ce contexte délicat. Surtout que l'argument de l'antisémitisme a été brandi par FOG dans Le Point. Difficile alors pour Fourest et Camus de se positionner sur ce terrain délicat qui a déjà été labouré par l'adversaire et pas forcément dans les bons termes.

Tout ça pour en venir à une illustration de la thèse de Kandel.
Je suis récemment tombé sur un lapsus intéressant des Indigènes, sur leur site.

Logo du site d'extrême-droite TSS, point de ralliement de la frange la plus "décomplexée" de l'antisarkozisme.
 
medium_tss_sarko_drapeaux.jpg

 
A la une du site des Indigènes, magie magie ! 
medium_lesindigenes_sarko_drapeaux2.3.jpg
 
medium_drapeaux_indigenes.jpg 
 
 
Bien sûr, ce n'est pas le responsable du site Indigène qui est allé chercher la photo. C'est le fait de l'auteur de l'article, qui dévoile ainsi certaines de ses sources d'information. Reste que cela n'a gêné personne.
 
Mais je reviendrai certainement sur la dérive bien profonde que connait les Indigènes de la République, que l'on observe également  dans certains mouvements pro-palestiniens.
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu